CARNET DE BORD

RETOUR AU MUSEE

Et quel musée. Un jour férié pluvieux, les musées réouverts et une envie de prendre un jour off, pour de vrai, nous voilà dans un train, direction Rodez. Une idée en tête : voir de près (toujours plus près) le noir absolu, le noir lumière, le noir Soulages.

Et parce que les images valent mieux que mille mots (et que je ne m’aventurerai pas à commenter le travail de cet artiste que j’aime tant), je vous laisse continuer la visite (presque) sans moi …

La lumière dans le noir, la texture, l’expérimentation, l’art de l’accident.

Leave a Reply